Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 22:59

 

 

Le but de ce papier est j'espère de jeter ici en toute simplicité quelques principes de sécurité pour nos apprentis mouleur.

 

 

Il y a quelques temps je me suis dit que je voyais de plus en plus d'exemple de gens se lançant dans le moulage, et qu'il y avait bien des sites expliquant comment réussir son moulage sans bulles, avec moult détails, mais personne ne parle jamais de sécurité.

Je vais aborder ici l'utilisation de produits de moulage non accessible aisément, les trucs du genre Mako moulage ou trouvable dans votre boutique « In » de déco de votre maison pour faire des colliers de perle etc. Ces produits sont quasiment tous inoffensif. Je vais plutôt parler des résines et élastomère trouvable chez des revendeurs comme Gazéchim / Pascal rosier et autre vendeur de produits de maquettage industriel et professionnel.

 

Car s'il est bien une chose qui me paraisse cruciale (et je l'appris à mes dépends il y a 10 ans) c'est la sécurité du mouleur.

 

Il y a 10 ans nous utilisions surtout des résines très agressives pour nos poumons, yeux peaux etc, avec une législation moins contraignante quand aux préventions des risques (merci les lois de 2003). Maintenant nous avons à disposition des résines moins agressives (enfin tout est relatif)

Je vais essayer de vous donner quelques indications sans rentrer trop dans les détails pour ne pas vous perdre, afin d'optimiser vos chances de garder vos poumons, vos yeux, l'intégrité de votre peau et vous empêcher de devenir allergique à quoi que ce soit.

 

Les principaux danger résident par l'inhalation, le contact cutané et le contact avec vos yeux de ces produits.

 

Citons quelques effets néfaste d'un contact prolongé avec ces produits :

  • perte partiel ou totale de la vue

  • sensibilisation de la peau avec eczéma, certaines allergies, brulures chimiques, irritations et rougeurs disgracieuses.

  • problème respiratoire divers, de la bête toux chronique jusqu'à l'œdème pulmonaire

  • dans de très rare cas des maladies nerveuses

 

Bien entendu vous n'êtes pas obligé d'avoir aucun d'eux, même si vous travaillez comme un cochon.

 

 

Il y a entre autre deux grandes catégories de résine accessible.

  • les résines Epoxy (les plus agressives)

  • les résines Polyuréthane (pas si anodine que ce que l'on crois)

 

Il faut prendre en compte aussi d'autres produits utiles :

  • les élastomères constituants les moules

  • les retardateurs de catalysation des résines.

  • les accélérateurs de catalysation des résines.

 

 

 

 

En premier cas il faut acquérir un réflexe primordial, ces produits chimiques ne se stockent pas à la maison. Ils se stockent à l'abri de la chaleur (entre 15 et 25 le top en général) et de la lumière, dans une enceinte aéré et de préférence dans un bac et pas au niveau du sol ni trop haut d'ailleurs. Cela vous permettra :

  • d'éviter une dénaturation rapide et risqué de vos produits (soleil et chaleur)

  • une réaction inattendu du à la chaleur (catalysation inattendu, point de flash ou de fusion trop bas par exemple)

  • éviter une sur concentration des gaz émis par vos produits dans une pièce close, ou dans votre appart (qui une fois inhalés ne saurait être mineur pour vos poumons)

  • le bac évitera tous simplement quelques bévues du style pot qui se renverse au sol. Le bac contiendra vos coulée non voulu et réduira la surface contaminée

 

Le deuxième réflexe est de connaître le produit. Pour cela vos fournisseurs se doivent, c'est une obligation légale (une directive plus exactement) Française et Européenne, de vous fournir les fiches de données de sécurités (FDS) de vos produits (aussi connu comme MSDS). Vous pouvez aussi obtenir des fiches d'utilisations auprès des gens qui moulent qui vous indiqueront les utilisation possible et des fiches techniques auprès de vos fournisseurs/fabricants vous donnant quelques indication des propriétés physico/chimique de ceux ci.

 

Tous vos produits se doivent de comporter un Numéro CAS ou Europe (EUR). Si le produit ne possède pas ce numéro, vous êtes en milieu louche, votre produit n'est donc pas réellement testé, votre produit sera donc à prendre avec beaucoup de pincette. Car l'épidémiologie et la dangerosité ne sera pas étudié au plus prêt (ce qui veut dire prendre plus de précaution)

 

La législation ayant évolué vers un mieux depuis quelques temps nous devrions avoir depuis novembre 2010 de nouveaux pictogrammes (fini les pictogrammes orange et noir par exemple) et des indications plus claires sur nos FDS, mais tous le monde n'est pas forcément à jour (aussi il faudrait se donner la peine de casser les couilles aux fabricants avec un petit mail genre)

 

Maintenant étudions de plus prêt quelques bonnes pratiques d'utilisations.

 

La clé de l'utilisation de vos produits se trouve dans la compréhension du danger possible.

Il vous faudra réunir plusieurs éléments :

  • un lieu aéré (pas dans votre appart ni la cave)

  • des gants (attention pas les gants de supermarché)

  • une paire de lunette de sécurité

  • une blouse/bleu de travail ou de vieux fringues épais en cotons de préférences

  • un très gros pot de talc au mieux ou du bête sable

  • une grosse poubelle avec deux sacs ouvert l'un sur l'autre dedans et une pelle en plastique et un gros bout de carton pour pousser dedans.

  • un masque de protection pour vos poumons (je ne parle pas forcément d'un masque à gaz là …)

 

 

- Choisir son lieu :

De préférence il faut travailler sous une hotte chimique avec extraction d'air, mais clairement aucun de nous n'as les moyens de se payer ce genre de petit joujou, il faudra donc faire avec les moyens du bord : un jardin, un atelier ouvert, ou son balcon, le but est de doilué vite et dans un grand volume d'air tous gaz potentiellement toxique. Prévoir une planche de travail et y poser un bac de rétention (environ 1/2 m²). Le talc/sable sera utilisé pour éponger les produits chimique qui éclabousse votre plan de travail ou ailleurs. L'éponge ainsi réalisé sera récupéré avec une pelle dédié à cet effet uniquement et le tous sera jeter dans votre poubelle (utilisé uniquement pour ça aussi)

 

- Choisir ses gants :

Je vous conseil ce fabricant (je touche rien sur leurs ventes) http://www.shieldscientific.com il est l'un des rares sur le marché à adopter une politique transparente quand à la qualité de ses protections individuelles et vous pouvez lui poser des questions relativement simplement sur l'utilisation d'un produit qu'il n'a pas répertorié. Il y a même un module qui permet de choisir ces gants en fonction du produit utilisé, (recherche avec le numéro CAS). En théorie les FDS et vos revendeurs doivent vous indiquer quel type de protections utiliser mais les fabricants ne donnent souvent qu'une indication vague du genre : des gants PVC avec des lunettes … sans donner plus (l'épaisseur, la perméabilité nécessaire etc). Il est a noter que très peu de gants vous seront d'une grande utilité contre les produits avec lesquels vous allez travailler. L'une des astuces pour augmenter votre protection est de doubler vos gants (l'un sur l'autre) de jeter vos gants toutes les 15/20 min environ ainsi qu'à la moindre éclaboussure. Pensez à vous lavez les mains entre chaque changement de gants, la flore bactérienne sur vos mains est multipliée environ par 2 ou 3 au bout de 10 min d'utilisation de vos gants. Éviter les latex à cause des particules de protéine de latex hautement allergisante (ces particules se retrouvent aussi dans certains moules par ailleurs)

 

- Choisir ses lunettes :

Cet outils courant se trouve dans tous bricorama/leroymerlin etc. La consigne est principalement de ne JAMAIS quitter vos lunettes tant que vous n'avez pas finit votre boulot de mouleur. Si vos lunettes reçoivent la moindre éclaboussure, on les jettes sans remords aucun. Le plastique sera altéré par le produits chimique, et il est fort probable que des aérosols seront émis pendant quelques temps, il est fort probable que vous préfériez protégé vos yeux que faire l'économie de quelques euros.

 

- Choisir son masque :

Si vous travaillez très longtemps au dessus de vos coulées je vous conseil très très fortement d'utiliser des masques respiratoires de protection contre les produits chimiques, ils ne coutent pas très cher et sont efficace. Ils peuvent se trouver dans votre bricorama/leroymerlin ou chez votre vendeur de résine (ce dernier étant le mieux). Là encore votre FDS doit indiquer les spécifications et la pertinence de l'utilisation de ce masque, ainsi que la norme de ceux ci (et oui comme les gants divers masques en fonction de divers produits).

 

Maintenant vous avez en mains quelques réflexes sécurité. Tous cela peu paraître contraignant voir lourd à mettre en place, mais cela vaut vraiment le coup, j'ai moi même expérimenté quelques uns des effets suivant :

  • irritation de la peau chronique (j'ai mis un an pour m'en défaire)

  • irritation des yeux après chaque séance de moulage

  • œdème pulmonaire léger qui m'a franchement foutu la trouille

 

Je travaillais des résines Epoxy avec des gants doublés (pas forcément les bons), des lunettes de protections, j'avais un plan de travail sécurisé, mais j'avais les bras nus (merci les gouttes sur les bras) et je faisait ça dans ma chambre, mal aéré .....

 

 

 

Un mouleur averti sera un mouleur plus efficace.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bigdaddy - dans Général
commenter cet article

commentaires

jibus 08/09/2011 08:27


Super Tutoriel!

J'ai appris et confirmé des choses.

Une petites différencition des cartouches pour les vapeurs et les poussières ne serait pas du luxe.

Et une différenciation entre masque et demi-masque me semble utile.

Merci!